Follow

TorProject cherche des gens pour faire tourner des bridges. Contrairement aux relais classiques, il n'y a pas de base de donnée public des bridges, donc très peu de contrainte (pas d'ip bannie où que ce soit, généralement pas interdit par les providers de vps (ils savent pas vraiment que c'est un bridge)). Si vous avez un serveur avec un peu de bande passante qui traîne, réfléchissez y, et permettez à des internautes de contourner la censure imposée par leur FAI/pays. blog.torproject.org/run-a-brid

@a000d4f7a91939d0e71df1646d7a48 c'est quoi l'utilité d'un bridge ?
si je comprends bien ça sert juste de "porte d'entrée", c'est ça ?

@kouett c'est une porte d'entrée dérobée. Elles sont diffusés de d'autre façon (par mail, en remplissant un captcha...), afin d'être difficile a énuméré, et en utilisant des protocoles plus difficile a détecter qu'une connexion à Tor classique.

@kouett
C'est ça. Mais c'est une porte d'entrée discrète qui permet donc l'utilisation de #Tor notamment dans les pays soumis à la censure !
@a000d4f7a91939d0e71df1646d7a48

@a000d4f7a91939d0e71df1646d7a48
Bonjour. Un vrai souci est d'avoir une adresse IPv4 statique, c'est selon les FAI. On peut adhérer à FFDN, si on en a les moyens.

@zack je sais, c'est pour ça que dans mon message je cible les personnes qui ont déjà un serveur, donc qui ont probablement une ip fixe, que ce soit chez eux ou sur un vps dans un datacenter. En ip dynamique, c'est possible de setup un snowflake, c'est mieux que rien, mais moins bien qu'un bridge classique snowflake.torproject.org/

Sign in to participate in the conversation
ACP

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!